3) La chiropratique

Une santé optimale grâce à la chiropratique

Un système nerveux libre de toute interférence permet au corps d’exprimer une santé optimale

Qu’est-ce que la chiropratique ?

La chiropratique est une discipline de la santé qui vise le diagnostic chiropratique, le traitement et la prévention des conditions de nature neuro-musculo-squelettique, par des ajustements vertébraux et articulaires. L’ajustement chiropratique, pratiqué principalement avec les mains, sert à éliminer les interférences du système nerveux et à rétablir le fonctionnement optimal de la physiologie du corps humain, misant alors sur sa capacité inhérente à se maintenir en santé sans médicaments ni chirurgie (homéostasie). La chiropratique met l’accent sur la relation entre la structure (principalement la colonne vertébrale) et la fonction telle que coordonnée par le système nerveux.

Notion de base chiropratique

Le système nerveux est responsable de l’envoi, de la réception et du traitement des influx nerveux, courant électrique qui parcourt les nerfs jusqu’au cerveau, qui en retour dicte au corps ses mouvements, réactions et sensations. Son rôle est de contrôler l’ensemble des muscles du corps humain, de gérer les informations sensorielles et de réguler le fonctionnement des organes.


La chiropratique s’appuie donc sur la notion qu’une interférence à la circulation de l’influx nerveux, qui alimente chacune des cellules, tissus et systèmes du corps humain, peut occasionner des problèmes de santé. Le rétablissement de la circulation normale de l’influx nerveux, par des soins chiropratiques, permettra au corps humain d’utiliser sa capacité inhérente à enclencher les processus de récupération, de cicatrisation et de guérison à son plein potentiel.

La subluxation vertébrale

Le complexe de subluxation vertébrale (CSV) désigne un mauvais fonctionnement de l’articulation entre deux vertèbres, qui s’accompagne généralement d’une perte de qualité du mouvement articulaire.   Si elles subissent un traumatisme, les vertèbres et les articulations de la colonne vertébrale deviendront une source d’interférence à la transmission de l’influx nerveux en provenance du cerveau.  Un accident, une chute, une traction inégale, la tension, le surmenage, les mauvaises habitudes de vie ou tout autre facteur susceptible de provoquer un léger désalignement d’une ou de plusieurs vertèbres, peut entraîner un dérèglement du système nerveux. Une entrave au chemin parcouru par ce dernier aura pour conséquence de perturber l’organisme et peut donc entraîner divers problèmes de santé.

L’ajustement chiropratique

L’ajustement chiropratique englobe les différentes techniques que peut utiliser le docteur en chiropratique pour rétablir le bon fonctionnement vertébral et articulaire et de ce fait, soulager la pression et l’irritation du système nerveux. La restauration de la mobilité des articulations permet au corps de retrouver son état normal de fonctionnement. L’ajustement que pratique le chiropraticien pour corriger la subluxation vertébrale nécessite une grande dextérité de même qu’une connaissance approfondie de l’anatomie humaine, qu’il acquiert au fil de sa formation rigoureuse de niveau doctoral.

Source: Association des chiropraticiens du Québec (www.chiropratique.com)

Quelle est la formation d’un chiropraticien?

Sachez que pour exercer la chiropratique au Québec, vous devez d’abord obtenir votre diplôme d’études collégiales (DEC) en sciences de la nature. Ensuite, vous devez obtenir un doctorat de premier cycle en chiropratique d’un établissement d’enseignement supérieur accrédité par la Fédération chiropratique canadienne (FCC), comme celui du programme de doctorat en chiropratique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), par exemple. La formation est d’une durée de cinq ans et comprend 4 969 heures de cours.

Les cours totalisent 245 crédits répartis dans diverses matières, dont les suivantes :

  • Anatomie
  • Physiologie
  • Neurologie
  • Diagnostic
  • Diagnostic différentiel
  • Biochimie
  • Embryologie
  • Radiologie
  • Immunologie
  • Microbiologie
  • Pathologie
  • Nutrition
  • Principes et techniques chiropratiques
  • Exercice professionnel de la chiropratique
  • Sciences cliniques
  • Etc.

Des stages d’observation et d’intervention sont réalisés dès la première année. Ces études sont suivies d’un internat clinique de 18 mois effectué sous la supervision directe de chiropraticiens expérimentés.

Après l’obtention du doctorat de premier cycle en chiropratique, il est aussi nécessaire de passer les examens nationaux du Conseil canadien des examens chiropratiques, ainsi que l’examen sur la législation et la déontologie de l’Ordre des chiropraticiens du Québec. La formation de docteur en chiropratique respecte les normes internationales établies par The Councils on Chiropractic Education International (CCEI), un organisme chargé de définir les normes relatives aux programmes de formation chiropratique et de voir à ce que ces normes soient adoptées et mises en pratiques par les différents organismes d’accréditation dans le monde.

Source: Ordre des chiropraticiens du Québec (www.ordredeschiropraticiens.ca)